Postulats d’un vegan débutant

Mon mari et moi, nous sommes définitivement passés au végétalisme le 1er janvier. Nous sommes passés par le végétarisme pour nous habituer à un nouveau mode de vie et pour nous renseigner sur une alimentation végétalienne équilibrée.

Avant de devenir vegan, j’avais beaucoup réfléchi. J’avais réfléchi sur les raisons du veganisme, ses bénéfices pour les animaux et pour la planète. J’avais aussi pensé à la présentation du veganisme dans mon entourage. Je m’étais promis  qu’en devenant vegan j’allais respecter certains principes qui me semblaient très importants pour la promotion et la propagation de ce mode de vie éthique et écologique.

mes principes vegan

Postulat 1. Rester ouverte. Nous ne sommes pas nés vegans (en tout cas, la plupart des vegans que je connais le sont devenus à l’âge adulte). Ainsi, nous pouvons très bien comprendre les personnes de notre entourage qui sont omnivores. Ils mangent de la viande et boivent du lait. Prétendre que cela nous choque est à mon avis exagéré, car nous faisions la même chose il y a quelque temps. Voilà pourquoi, en tant que vegan, je n’évite pas les soirées avec des omnivores, au contraire même je suis contente de participer à des repas communs en mangeant végétalien pour ma part. Je trouve qu’en restant ouverts d’esprit nous pouvons mieux promouvoir notre mode de vie et parler de ces choix.

Postulat 2. Respecter les autres. Tout simplement il ne faut pas manquer de respect envers les habitudes des autres. J’ai vu des vegans qui se comportent comme s’ils étaient plus intelligents ou plus modernes que leur entourage, supérieurs aux autres : ils jugent leurs amis et leur famille. A mon avis, la fierté et la vanité ne sont pas de bons amis quand il s’agit de la cause animale. Au lieu de mépriser (oui, oui, certains le font) les autres, on peut expliquer ses motivations, donner ses recettes avec patience. Certaines personnes de notre entourage (même une grande partie, il faut l’admettre malheureusement) ne deviendront probablement jamais vegans, mais au moins ils seront sensibilisés et vont y réfléchir.

Pour ma part, respecter les autres veut aussi dire ne pas les oppresser avec mon point de vue. En effet, le mode de vie vegan peut paraître très inhabituel et exotique aux omnivores. Si on ne me demande rien sur le veganisme, je ne dis rien, car je sais, que dans tous les cas, le simple fait d’être vegan est en soit un défi, une sorte de drapeau rouge qui irrite les yeux des autres : ça ne peut pas passer inaperçu, même si on n’en parle pas. Par contre, si on me demande quelque chose par rapport à la cause animale ou au veganisme, j’expose mes arguments et je veille à ce qu’ils soient bien formulés.

Postulat 3. S’informer et chercher des arguments valables. J’ai découvert un certain nombre d’arguments pro-vegan qui ne sont pas du tout fiables. Employer ses arguments est selon moi le meilleur moyen pour passer pour des extrémistes fous :-). Je vous donne quelques exemples :

L’homme était herbivore au départ.

Les animaux d’élevage sont complémentés en B12, sinon il ny’aurait pas de B12 dans la viande.

Les produits laitiers sont très mauvais pour la santé.

Les vegans n’ont pas besoin de se complémenter :  tout se trouve dans le règne végétal. 

Je dis non à ces arguments et à tous les arguments de cette sorte. Bien que le régime vegan puisse avoir des bénéfices pour la santé, le régime omnivore équilibré n’est pas mauvais non plus pour notre santé (il faut l’admettre). En employant des phrases précitées nous oublions la motivation principale pour être vegan : LA CAUSE ANIMALE. Le végétalisme n’est pas naturel, c’est un choix purement éthique. De plus,  les arguments de ce type nous empêchent de chercher et de trouver des raisons valables et justes pour être vegan.

Je sais que mon raisonnement peut vous paraître un peu trop critique envers les vegans. C’est vrai que tout d’abord je suis critique et exigeante envers moi-même. Il est donc important pour moi de fonder mon comportement et de bien y réfléchir. Il est possible qu’au fil du temps je complète cet article et tire des conclusions différentes – qui sait? Aujourd’hui je tiens à ces principes.

Etes-vous d’accord avec moi ou avez-vous un raisonnement différent? Ce serait intéressant d’échanger des idées et de réfléchir ensemble. Et vous, quels sont vos principes? :-) J’ai hâte d’en parler!

A venir bientôt un article-guide pour contrer les arguments des omnivores !

Share

2 réflexions sur “Postulats d’un vegan débutant

  1. Mireille dit :

    Bonjour Katya,
    Un raisonnement que je rejoins totalement.
    Et cet article tombe à point!
    Hier soir, repas de partage avec des omnis….chacun ayant apporté un plat.
    On m’en a posé, des questions, quand on a vu que je ne prenais pas de quiche, ni de salade de lentilles à la saucisse de Morteau, ni de bouchées au saumon, et j’en passe! !
    Difficile de faire admettre que tout ce qui vole, nage, broute….pour moi, c’est pareil ! je n’en mange pas…je n’en mange plus….
    J’ai toutefois eu une grande satisfaction:
    J’avais apporté une terrine de pois cassés agrémentée de vert de poireaux, fines carottes., olives noires, herbes diverses…qui a suscité la curiosité….et qui a été …dévorée !
    Partager, ne pas juger, répondre aux questions simplement, rester humble, mais ferme dans mes principes…
    Merci pour cet article, et bonne continuation (et bonne année vegan!)

    • Katya dit :

      Bonne année Mireille!!
      La cuisine végétalienne est tellement bonne et c’est tellement surprenant pour les omnivores…
      Félicitations pour cette victoire hier et bon courage !
      Merci beaucoup pour ton soutien :-) Il n’est pas facile de vivre selon ses convictions chaque jour.
      Katya

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *