Existe-t-il un magazine vegan?

apple-256261_1920

Salut mes amis! J’espère que votre semaine se passe très bien!

Alors moi, je me suis lancée à la recherche d’un magazine vegan. Pourquoi ? Tout simplement parce que cela m’intéresserait d’être au courant des actualités du monde vegan et bien qu’aujourd’hui je sois encore végétarienne (je consomme des produits laitiers en petites quantités), je voudrais en savoir plus sur le veganisme!

Après quelques recherches j’ai retrouvé le magazine BElgique VEGGIE publié par l’association Végétik . Le magazine est en accès libre sur le site de l’association . BE VEGGIE porte sur le veganisme et le végétarisme, leurs aspects éthiques et nutritionnels.  On peut y trouver des conseils de nutrition, des témoignages sur la transition alimentaire ainsi que des recettes végétariennes et véganes. A mon avis, ce magazine peut intéresser non pas seulement les vegans ou les végétariens, mais aussi chaque personne qui s’intéresse aux animaux, à l’écologie et à sa santé.

Végétik

J’ai contacté l’association Végétik pour en savoir plus sur leurs activités et leur magazine et j’ai reçu une réponse très rapide de la part du directeur de l’association Fabrice Derzelle qui m’a gentiment accordé de son temps pour répondre à mes questions. Dans cet article j’ai rassemblé les points clés de notre entretien.

Est-il difficile d’être végétarien et vegan en Belgique?

En Belgique dans les supermarchés et dans des magasins bio, on trouve des petits rayons avec des substituts végétaliens de viande (simili carnis)  ainsi que des substituts de fromage (fomage).  Et cela dans toutes les villes (au moins dans les grandes) de Belgique! Dans toutes les villes, la chaîne Delhaize (un analogue belge de Carrefour), Collruyt et Lidl proposent des alternatives végétaliennes aux produits animaux.

Savez-vous combien de végétariens et de vegans vivent en Belgique? Est-ce que leur nombre est en augmentation?

Je pense que le nombre de végétariens tourne autour de 2% dans la partie francophone et autour de 5% dans la partie flamande. 3,8% de la population de Bruxelles sont végétariens. A mon avis, le nombre de végétariens et de végétaliens en Belgique est en augmentation.

Qui a eu l’idée de créer l’association Végétik et quand ?

Il y a 15 ans que je suis devenue végétarien et je me suis peu à peu rendu compte de la problématique. En 2010, j’ai décidé d’agir et j’ai crée l’association Végétik en 2010.  Aujourd’hui nous agissons dans quatre villes de Belgique.

Est-ce qu’il existe d’autres associations végétariennes et vegans en Belgique?

Il existe une autre association  vegane en Belgique qui s’appelle EVA et qui agit en Belgique flamande. Il est intéressant de remarquer que la partie flamande du pays est un peu en avance sur les questions du végétalisme et végétarisme, nous avons un peu plus de mal à faire avancer les choses en Belgique francophone.

Coopérez-vous avec des associations en France?

Nous avons créé un partenariat avec L214  en France et mis en place un analogue à VegOResto : un programme pour référencer les restaurants végétariens et végétaliens avec l’application mobile.

Comment pourriez-vous en quelques mots décrire les objectifs de votre association?

Et bien, je pourrais dire que notre objectif principal est l’éducation au sens où nous voulons vaincre des croyances ancrées dans la conscience des Belges. Ces croyances et préjugés concernent les animaux d’élevage, l’écologie et les modes de vie végétarien et végétalien.

Tout d’abord, peu de gens sont encore conscients de l’impact de l’élevage sur l’environnement. Ce manque de connaissance est en partie dû à la puissance des lobbys alimentaires dans notre pays (comme en France d’ailleurs aussi).

Et puis, les Belges ont tendance à croire que l’exclusion d’aliments d’origine animale de leurs assiettes va provoquer des maladies et des carences en vitamines.

De plus, un grand nombre croit sincèrement que la cuisine végétarienne/végétalienne est monotone et n’est pas bonne!

Les gens sont souvent persuadés que les animaux d’élevage mènent une vie heureuse avant d’aller à l’abattoir, alors que la part de l’élevage intensif est égale à 90% de l’élevage en Belgique. Les gens ont tendance aussi à croire que les animaux meurent sans douleur et sans souffrance…

De toute façon, certaines personnes ont la conviction que les animaux ne perçoivent pas le monde comme nous : ils ne souffrent pas comme nous et sont limités dans leurs émotions et sentiments en comparaison avec l’humain.

La dernière croyance contre laquelle nous nous battons est que manger de la viande et des produits laitiers est bon pour la santé.

Depuis quand existe le magazine BE VEGGIE?

Le magazine existe depuis un an et demi, nous avons la version papier dans les plans.

Le magazine BE VEGGIE est-il un magazine vegan abolitionniste et si non, pourquoi avez vous choisi une autre approche?

Selon nous, pour parler à des omnivores il faut y aller petit à petit, en expliquant les choses. Et il faut prendre en compte la culture qui influe sur l’alimentation. Il faut expliquer et informer, montrer les avantages d’un autre mode de vie. En y allant petit à petit, nous pouvons atteindre nos objectifs.

Comment financez-vous la rédaction du magazine?

La publication est financée par les membres de l’association. De plus, nous vendons un guide illustré du végétarisme.

Existe-t-il d’autres magazines végétariens/vegan en Belgique?

Non il n’existe que des sites internet. En revanche, en France il y a la revue de l’Association Végétarienne de la France disponible que pour ceux qui paient la cotisation.

Avez-vous lu ce magazine? N’hésitez pas à partager vos réflexions!

 

 

Share

Une réflexion sur “Existe-t-il un magazine vegan?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *